Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les pseudo-médecines

Lutter contre la desinformation en matière de science et presenter la réalité des principales medecines non conventionnelles

Publié le par Jean Brissonnet
Publié dans : #Au fil du temps

Je puis vous l’affirmer avec la plus grande force : ce site est totalement indépendant. 

Pas de publicité, pas de financement occulte (laissons cela aux politiques) et pas de subventions publiques. 

Et pourtant, exception qui confirme la règle, je vais faire ici de la publicité et vous vanter l’usage d’une application à placer sur votre iPhone pour la modique somme de 1,59€ au lieu de 4,99€  (prix de lancement)! Quelle chance!

Vous n’avez pas d’iPhone! Moi non plus rassurer-vous, mais je ne me soigne pas non plus par homéopathie.

Quel rapport entre iPhone et homéopathie?

C’est IMEO tout simplement, une application iPhone destinée à vous aider (je cite) « dans le choix du remède homéopathique répondant le mieux aux symptômes que vous constatez pour la plupart des maladies et petits soucis du quotidien »  . C’est l’application N° 1 dans la catégorie médecine.

Passons sur le paradoxe qui consiste à posséder le dernier cri de la technologie téléphonique (plutôt qu'un sémaphore) et à croire aux vertus d’une médecine du XIIIe siècle, qui n’a jamais été capable de mettre en évidence une efficacité supérieure à celle du placebo, et examinons rationnellement les avantages de cette formule de soins.

D’abord, elle ne prétend soigner ni le cancer, ni le SIDA, ni même les graves maladies infectieuses. Elle s’attaque à 22 maladies qui, soit guérissent naturellement, soit sont connues pour être sensibles à l’effet placebo ( Fièvre, Rhume, Poussée dentaire, Angine, Aphte, Otite, Sinusite, Grippe, Conjonctivite, Orgelet, Toux, Diarrhée, Eczéma, Verrue, Zona, Urticaire, Coup de soleil, Entorse, Torticolis, Cystite, Arrêt du Tabac, Enfant agité). Trois autres maux sont à l’étude : l’indigestion, les règles douloureuses et le trac des examens. Comme on le dit couramment:  « il n’y a pas de quoi fouetter un chat ». Il n’y a pas non plus urgence à courir chez le médecin, qui serait bien capable de donner une ordonnance inappropriée. Il sera temps si les symptômes perdurent d’aller consulter un praticien qui, cette fois, ne risquera pas d’être un homéopathe.

Ensuite parce que l’automédication téléphonique à l’intérêt d’éviter à la collectivité de rembourser une visite, parfaitement inutile, chez un homéopathe et un lot de granules, vide de tout produit actif. 

La Sécurité Sociale et les mutuelles vont se frotter les mains.

Je suggère donc au laboratoire Boiron, plutôt que de financer des études pseudo-scientifiques pour chercher une reconnaissance académique qu’il n’obtiendra de toute façon jamais, d’encourager ce genre d’initiative et de mettre ses produits en vente dans les supermarchés. 

Ils y feraient un malheur entre les produits « bio » et les denrées exotiques.

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog