Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les pseudo-médecines

Lutter contre la desinformation en matière de science et presenter la réalité des principales medecines non conventionnelles

Publié le par Jean Brissonnet
Publié dans : #Au fil du temps

Santé Magazine, une émission diffusée sur France 5, en janvier 2010, était consacrée aux organismes génétiquement modifiés (OGM).

Cette émission avait donné la parole, de manière unilatérale, aux thèses de M. Séralini, membre du conseil scientifique de la CRIIGEN, une association ouvertement opposée aux OGM et présidée par Corine Lepage. 

À la suite de cette émission, l’Association Française des Biotechnologies Végétales (AFBV) avait adressé à France 5 et au Conseil supérieur de l’audiovisuel, une lettre pour protester contre le fait que l’information donnée était orientée, puisqu’aucun autre scientifique n’avait pu fournir un avis contradictoire.

Il parait pourtant évident que l’information du public doit rende compte du débat scientifique, surtout sur un sujet aussi controversé.

Cette lettre critiquait l’absence de débat scientifique, mais ne comportait aucune attaque personnelle contre M. Séralini. Elle rappelait seulement que les travaux de ce dernier donnent lieu dans les milieux scientifiques à de sérieuses critiques et que le public, du fait de l’absence de contradiction,  n’avait eu qu’un seul point de vue.

S’estimant diffamé par cette démarche, M. Gilles-Éric Séralini a attaqué l’Association Française pour les Biotechnologies Végétales en la personne de son président le Professeur Marc Fellous, de l’Université Paris 7 et l’Institut Cochin, ancien président de la Commission du Génie Biomoléculaire (CGB).

Le procès s’ouvre aujourd’hui 23 novembre 2010 devant le Tribunal de Grande Instance de Paris.

Un appel à manifester devant le Tribunal de Grande Instance de Paris a été lancé avec le soutien d’ONG telles que Greenpeace, WWF, Attac, ou de partis politiques tels que Cap21, Europe-Ecologie et le Parti de Gauche.

Quelle curieuse conception du débat scientifique et de la sérénité qui doit l’accompagner

Dans un communiqué publié ce jour, auquel je ne peux que m’associer, l’Association Française pour l'Information Scientifique (AFIS) 

• Affirme solennellement que les débats scientifiques ne se règlent pas devant les tribunaux ;

• Dénonce la tentative de ce collectif d'associations et de partis politiques de museler, par l'intimidation, l'expression des scientifiques qui n'acceptent pas l'instrumentalisation de la science à des fins partisanes ;

• Se solidarise avec Marc Fellous et l'Association Française pour les Biotechnologies Végétales.

Voir le communiqué

On ne peut qu’espérer que les juges refusent de se laisser instrumentaliser par ceux qui refusent un débat contradictoire et argumenté.

Commenter cet article

Vista problems and live chat and support number 24/07/2014 13:01

The debates between the health magazines have been in the news headlines for a long time. The information about the trials was clearly revealed in the news. I hope the controversies regarding the contents published get settled soon. Thanks for the info.

Etienne 08/04/2011 04:04


peut-être ici une info intéressante sur les bienfaits des OGM publié sur le site de l'AFIS, ô M. Brissonnet :

http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1498


Articles récents

Hébergé par Overblog