Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les pseudo-médecines

Lutter contre la desinformation en matière de science et presenter la réalité des principales medecines non conventionnelles

Publié le par Jean Brissonnet
Publié dans : #Au fil du temps

Le site du journal « Sud Ouest » nous apprend qu’un ancien médecin généraliste d'Orthez et sa femme comparaissaient hier devant le tribunal correctionnel de Pau, pour exercice illégal de la médecine.

Le 1er mars 2008, le Dr Alain F. avait été sanctionné par Le Conseil de l’ordre pour avoir trafiqué la facturation de ses actes, mais aussi pour recevoir régulièrement plusieurs patients en même temps. Sa spécialité : les médecines douces, homéopathie, acupuncture et mésothérapie, notamment.

Passant outre son interdiction d’exercer,  Alain F. et son épouse ont alors créé le « centre de diététique Jeanne-d'Albret ».  Les patients, qui croyaient toujours s’adresser à un cabinet médical, étaient reçus par une praticienne en blouse blanche, Francoise F, la femme du docteur, qui plantait des aiguilles, bien qu’elle ne possède comme tout diplôme qu’un baccalauréat et qu’elle n’ait pas suivi la moindre formation de cette fameuse « médecine millénaire ».

Bien sûr, pensez-vous surement, le subterfuge n’a dû tromper personne et les résultats ne devaient pas être au rendez-vous !

Détrompez-vous ! Près de 700 patients ont été reçus et 2 000 séances d'acupuncture illégales ont été pratiquées par madame. Certains sont même très satisfaits de ses services. Recette évaluée 20 000 euros entre mars et octobre.

Enfin, une patiente s’est émue de voir les ordonnances rédigées sur de simples post-it et a prévenu le Conseil de l’Ordre. C’est pourquoi le couple s’est retrouvé, hier, devant le tribunal correctionnel.

L’avocate du couple développe des argumentaires très intéressants.

Pour le docteur « Il n'était pas interdit d'exercice, mais interdit de donner des soins à des assurés sociaux, il n'y a donc pas exercice illégal de la médecine. » Il semble d’ailleurs qu’en cela elle n’ait pas vraiment tors et les médecins qui pratiquent la « nouvelle médecine germanique » de Hamer le savent bien. Lorsqu’ils sentent que le terrain devient brulant, ils se désinscrivent du Conseil de l’Ordre (ce qui ne les empêche pas d’être toujours docteurs en médecine) tout en conservant leur fidèle (mais naïve) clientèle. Le conseil de l’ordre ne peut alors plus rien contre eux et seule la justice peut agir, si elle est saisie d’une plainte. La seule différence est que les patients ne sont plus remboursés, mais la fidélité n’a pas de prix !

Pour l’acupunctrice improvisée, l’avocate avance qu’« elle pratiquait une activité pour laquelle il existe un flou. À l'instar de l'ostéopathie, il y a quelques années, qui peut être aujourd'hui exercée par des non-médecins ». Argument logique, qui tend, non seulement à prouver que Francoise F  est seulement un peu en avance sur son temps, mais aussi que l’acupuncture, « ça marche », même quant on n’y connaît rien.

Ah ! J’allais oublier : le Dr Alain F pratique aujourd’hui la médecine à Samadet, dans les Landes.

Source

Commenter cet article

Recent posts

Hosted by Overblog