Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les pseudo-médecines

Lutter contre la desinformation en matière de science et presenter la réalité des principales medecines non conventionnelles

Publié le par Jean Brissonnet
Publié dans : #Au fil du temps

Chacun le sait, les habitants des États-Unis sont très procéduriers.

Cette fois, c'est la filiale des laboratoires Boiron aux États-Unis, Boiron Homeopatic Medicines, basée en Pennsylvanie, qui a droit aux foudres de la justice américaine.

Deux plaintes ont été déposées contre ce laboratoire pour cause d'inefficacité.

L'une concerne plusieurs habitants du comté d'Orange qui se sont estimés escroqués par des produits baptisés Children coldcalm. Ce médicament  supposé, comme son nom l'indique, calmer le rhume chez les enfants, s'est révélé, aux yeux des plaignants, inefficace.

L'autre concerne l'oscillococcinum, produit phare bien connu des laboratoires Boiron, qui est l'objet d'une plainte collective déposée en août 2011 pour fraude et publicité mensongère. Le requérant a déclaré que : « les produits homéopathiques ne donnent pas de résultats » et que « le raisonnement qui découle de leur prescription est stupide ».

La filiale de notre glorieuse entreprise française a tenté de rejeter les plaintes au motif que les allégations des plaignants ne sont basées que sur des témoignages.

Honnêtement, sur ce plan, nous ne pouvons que lui donner raison. Le témoignage ne saurait effectivement être assimilé à une preuve.

De nombreux cas en attestent et pas seulement dans le domaine médical.

Par contre, quand ce laboratoire affirme que l'efficacité de l'oscillococcinum a été prouvée par un certain nombre d'études cliniques, auxquelles 1200 personnes auraient participé, nous voilà repris par notre habituel scepticisme.

 Il existe effectivement de nombreuses études de ce type, dont on peut trouver la trace sur le site du laboratoire Boiron, mais aucune ne remplit les conditions méthodologiques qui permettraient de trancher pour l’efficacité.

« C'est à celui qui affirme d’apporter  la preuve de ce qu'il affirme » proclament les zététiciens.

C'est donc au laboratoire Boiron de prouver l'efficacité de ses produits et, quoi qu'il puisse en dire, cela n'a jamais été fait jusqu’à ce jour.

Sur le site du journal « France Amérique » qui reprend cette information une homéopathe a écrit le commentaire suivant : « Ne sachant pas si ce remède” Oscillococcinum”a été prescrit ou a été simplement acheté sans la consultation d’un homéopathe, il peut toutefois être difficile de juger de son efficacité par des profanes. Étant homéopathe, je considère que le remède « Oscillococcinum » m’a apporté des résultats satisfaisants »(Renée Baurin 26 août 2011).

Visiblement, elle non plus, bien que médecin, n'a rien compris à la notion de preuve en médecine.

Le témoignage n'est certes pas une preuve mais l'argument d'autorité n'est pas, lui non plus, acceptable.

 

Commenter cet article

javahl 26/09/2011 10:44


Décidemment, Bauduin Labrique se fait le champion du négationnisme de la preuve scientifique. Pour la remplacer par quoi ? Par les témoignages individuels subjectifs et incontrôlables ? comment
alors distinguer celui qui triche ? En réalité, à travers cette attitude négationniste, BL vise surtout à nier les contradictions du discours des charlatans. A montrer que ce qui est faux et
vrai.

Pour l’homéopathie, comme pour tous les médicaments, la preuve scientifique consiste d’abord à mettre en évidence l’existence de son efficacité, même s’il n’existe aucune donnée vérifiable
précisant comment ça marche. Après tout, en médecine allopathique, il ne manque pas d’exemples de médicaments qui ont montré leur efficacité sans que l’on sache comment ils interviennent dans le
détail sur le métabolisme des cellules.

Et la méthode est quand même assez simple à comprendre : On prend deux groupes de malades : l’un reçoit un placebo, l’autre le médicament, sans que les uns ni les autres savent ce qu’ils prennent.
Ensuite, on regarde ce qui se passe. Si le médicament est actif, on verra une différence mesurable entre les deux groupes. C’est d’autant plus vrai quand on est en présence d’une maladie mortelle.
Il est vrai que dans ce cas, l’homéopathie s’est toujours avérée complètement inopérante.


Bertrand 08/09/2011 00:02


Quand on pense "arrêt à la frontière", on pense à cette carte météo visible dans cette rétrospective:
http://www.ina.fr/economie-et-societe/environnement-et-urbanisme/video/2987902001005/tchernobyl-risques-sous-estimes-en-france.fr.html

Je n'ai malheureusement pas retrouvé la vidéo originale.


DMcILROY 06/09/2011 22:50


Le texte intégral de l'une des plaintes est ici
http://www.courthousenews.com/2011/08/05/SnakeOil.pdf


Baudouin Labrique 27/08/2011 13:40


N'accepter que comme preuve valide que la (seule) preuve scientifique n'est pas intellectuellement acceptable ; tout conditionner aux filtres de la science matérialiste et rationaliste confine au
scientisme qui est une croyance de type religieux et qui infeste malheureusement la science : ce qui est obscurantiste et dogmatique c'est donc de considérer que cette science-là, confère à
l'expérimentation scientifique (de ce type) la qualité d’offrir la meilleure, voire la seule manière d'établir la preuve.

Rappel, en savoir plus sur le scientisme et la recherche scientifique :
http://www.larecherche.fr/content/recherche/article?id=17224

Aussi, exiger comme preuve sine qua non de validité l’expérimentation scientifique pour déterminer si l’homéopathie est efficace ou pas c’est abusif !

Aucun remède même allopathique ne peut prétendre à une efficacité certaine (à 100 %) ; il en est de même pour tout autre remède vu qu’il ne faut pas isoler le malade de sa maladie : contrairement à
ce qui est activé au travers du dogme organiciste (°), il ne convient pas de trouver les causes de maux en aval (fonction ou organe) mais en amont, tenant compte du psychisme, celui-là même qui
active le fameux effet placebo et qui fera toute la différence en terme d’efficacité de quelque traitement que ce soit !


Articles récents

Hébergé par Overblog