Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les pseudo-médecines

Lutter contre la desinformation en matière de science et presenter la réalité des principales medecines non conventionnelles

Publié le par Jean Brissonnet
Publié dans : #Au fil du temps

Tout le monde s'accorde pour dire que les médicaments inefficaces ne doivent plus être remboursés par la sécurité sociale. Xavier Bertrand actuel ministre de la santé l'a réaffirmé avec d'autant plus de force que l'affaire du médiator a montrée que ce  médicament, jugé inefficaces depuis 1999, avait continué d'être remboursé à 65 %, ce qui avait largement contribué à son utilisation.

Avant Xavier Bertrand, pratiquement tous les ministres ont réaffirmé la même chose sur les conseils de la commission de transparence.

D'après un rapport d'un cabinet de conseil que s'est procuré le journal « la tribune », 136 médicaments remboursés à 15 % par l'assurance-maladie présentent un « service médical rendu », insuffisant pour « justifier une prise en charge par la collectivité ». La vente de ces produits coûte quand même 46,7 millions d'euros à la sécurité sociale.

L'une des raisons du laisser-aller des autorités en la matière semble être le fait que la moitié de ces molécules sont produites par des fabricants français qui jouent probablement auprès des responsables publics le chantage à l'emploi.

Il est à noter que c’est sans doute pour la même raison, que l'homéopathie, produite par le laboratoire Boiron, dont le remboursement est depuis toujours critiqué par la commission de transparence est toujours prise en charge

 

Source :http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/chimie-pharmacie/20110912trib000648472/pourquoi-l-etat-rembourse-encore-ces-136-medicaments-inefficaces-.html.

Voir les commentaires

Publié le par Jean Brissonnet
Publié dans : #Au fil du temps

On croyait Bruno Bettelheim définitivement rangé sur l'étagère des truqueurs malfaisants. Que nenni !

La documentariste Sophie Robert vient de réaliser un film intitulé « le mur » dont le sous-titre est : « la psychanalyse à l'épreuve de l'autisme. »

La réalisation de ce film a été sponsorisée par « autisme sans frontières ».

lemur

Elle demandé aux différentes chaînes de télévision d'en assurer la diffusion. France5 a, d'ores et déjà, répondu par la négative. Elle attend la réponse des autres chaînes, avec peu d'espoir, car elle n'ignore pas que les émules de Freud et de Lacan sont partout infiltrées chez les journalistes et les artistes.

Il existe sur le net une interview de cette réalisatrice, qui vaut son pesant d'or.

Il faut absolument voir cette vidéo en prenant soin, surtout si l'on est une femme, de bien se détendre auparavant et de se munir d'une bonne tasse de tisane calmante.

Les passages où s'expriment divers psychanalystes sont totalement ahurissants. On pourrait presque croire un gag ! Hélas…

Bon courage, et surtout ne ratez pas le passage où Geneviève Loison nous apprend que « le crocodile c’est les dents de la mère ».

Vidéo à voir ici et à diffuser largement.

Voir les commentaires

Publié le par Jean Brissonnet
Publié dans : #Au fil du temps

Le journal les Échos publie dans sa rubrique innovation un article intitulé : « comment le débat sur les OGM freine la recherche en Europe », dont nous tirons quelques extraits :

Le professeur Marc Fellous, président de l'Association Française des Biotechnologies Végétales(AFBV), ne cache pas son désarroi : « la France et l'Europe qui était à la pointe du progrès dans les années 1970, se trouvent aujourd'hui en situation totale de retrait, voire d'opposition avec les plus récents progrès de cette technologie. »

Sous la pression permanente et parfois violente des militants anti_OGM, c'est toute la recherche hexagonale sur les végétaux qui est en danger…

Les entreprises françaises qui veulent rester dans la course sont contraintes de délocaliser…

L'article donne un extrait un exemple concret :

Le riz doré en cours de développement est l'exemple même des bénéfices apportés par ces procédés. Cette céréale a été modifiée pour contenir de la provitamine A et compenser les carences alimentaires qui affectent les populations asiatiques ou africaines…

Les chercheurs envisagent d'intervenir sur le Manioc, le sorgho ou la banane qui pourraient devenir des réserves de fer, de zinc, de vitamine E ou d'acides aminés essentiels pour les populations des pays pauvres.

Venu à Paris pour le congrès de l’AFBV,Benjamin Christiaan  Schoonwinkel, agriculteur sud-africain, ne comprend pas les polémiques européennes. Pour lui, « les cultures génétiquement améliorées sont indispensables et leur interdiction est certainement une entrave à la quête de plus de sécurité alimentaire pour le continent africain ». Pour sa part Ingo Potrykus (Président de l’Humanitarian Golden RiceBoard) estime que l'affaire est désormais entendue : « 20 millions d'agriculteurs dans le monde produisent des OGM et nous avons désormais 25 ans de recul. Nous ne connaissons pas un seul cas documenté de danger lié à leur consommation.


Pour lire l'intégralité de l'article 

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog