Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les pseudo-médecines

Lutter contre la desinformation en matière de science et presenter la réalité des principales medecines non conventionnelles

Publié le par Jean Brissonnet
Publié dans : #Au fil du temps

Je n’ai jamais été très fort pour les panégyriques et je ne dérogerais pas à la règle. D’autres s’en chargeront, y compris ceux qui, de son vivant, l’ont trainé dans la boue pour ses positions sur l’énergie nucléaire civile (sachant, qu’a coté de cela, c’était un militant actif du désarmement nucléaire).

J’ai eu l’occasion de prendre contact avec lui à propos d’une attaque honteuse dont il avait été l’objet de la part d’Antonio Fischetti dans le journal Charlie Hebdo à l’occasion de la sortie du livre « Devenez sorciers, devenez savant » qu’il avait écrit avec Henri Broch.

 J’étais alors vice-président de l’AFIS et je l’avais contacté pour lui proposer d’ouvrir les  colonnes de « Science et pseudo-sciences » pour une éventuelle réaction.

Je me souviens encore de sa sage réponse : « Lorsqu’on se fait insulter par un ivrogne à la sortie d’un café, on n’a rien à gagner à lui répondre ».

J’avais alors pris la plume pour une sérieuse mise au point, parue dans le N° 254 de notre revue, tant il me semblait monstrueux de traiter de « nazi » un ancien résistant rescapé de Dachau et tant la mauvaise foi et l’incompétence de l’agresseur était patente.

Je garde de lui le souvenir d’un homme dont la simplicité et la disponibilité n’avaient d’égal que la modestie.

Il va nous manquer.

Voir les commentaires

Publié le par Jean Brissonnet
Publié dans : #Au fil du temps

Un communiqué de l’AFP nous apprend qu’un  scientifique japonais de haut niveau, chargé de la santé de l'Empereur Akihito, et des associations de médecins ont condamné l'homéopathie comme étant une médecine « absurde » et demandé aux praticiens de ne plus y recourir.

« Je ne peux m'empêcher d'être profondément perplexe devant la brusque popularité de l'homéopathie parmi le personnel médical au Japon », a déclaré Ichiro Kanazawa, qui préside le prestigieux Conseil scientifique japonais.

« L'homéopathie ignore la science », a poursuivi dans un communiqué M. Kanazawa, qui est également chargé de superviser la santé de l'Empereur Akihito.

La controverse a été relancée après le décès l'an dernier d'un bébé de deux mois traité par homéopathie au lieu de recevoir de la vitamine K pour prévenir un risque d'hémorragie cérébrale.

En France l’Académie Nationale de Médecine a depuis bien longtemps pris une position analogue, mais le Conseil National de l’Ordre des médecines s’en moque éperdument et continue de « couvrir » les homéopathes, bien que ceux-ci contreviennent chaque jour à son propre code de déontologie.

[Article 39 (article R.4127-39 du code de la santé publique)

Les médecins ne peuvent proposer aux malades ou à leur entourage comme salutaire ou sans danger un remède ou un procédé illusoire ou insuffisamment éprouvé.

Toute pratique de charlatanisme est interdite.]

 

Voir les commentaires

Publié le par Jean Brissonnet
Publié dans : #Au fil du temps

Il y a quelques jours, je suis allé à la pharmacie. Rien d’extraordinaire me direz-vous !

Certes non, mais ce qui l’est plus c’est ce que j’ai découvert sur le comptoir lorsque je m’en suis approché.

Bien en vue, scotchée avec soin, à un endroit tel que nul ne pouvait y échapper, figurait une annonce intitulée « Nutrition et Bio» et qui précisait en grosses lettres : « NOUVEAUTÉ bracelet EFX  Venez le tester GRATUITEMENT».

J’ai attendu le retour de la pharmacienne qui s’était chargée de mon ordonnance.

« De quoi s’agit-il exactement ? » ai-je demandé en prenant bien soin d’afficher mon air le plus angélique.

« C’est un bracelet qui contient un aimant »

« Ah ! Bon ! Et il sert à quoi » ?

« Il améliorerait la santé, l’équilibre… »

J’arborais alors mon plus beau sourire et pointant un doigt accusateur vers son badge qui précisait « Docteur en pharmacie », je lui dis : « Il vous a fallu toutes ces années d’études pour vendre ce genre d’âneries. À quand les pendules et les boules de cristal ? »

Un peu interloquée, elle tenta de se justifier : « Il y a 2 marques qui en font, mais il parait que celle-ci a fait des études… »

Je lui indiquais alors que je serais heureux de connaître ces études et de savoir dans quels journaux elles avaient été publiées.

Comprenant que je l’entrainais sur des terrains mouvants, elle avoua alors : « En fait, moi, je n’y crois pas. Je ne les conseille jamais, mais je suis obligé de les vendre si on me les demande ». Elle ajouta : « Ce n’est pas moi le patron ».

Ne souhaitant pas l’accabler, je n’insistais pas et la laissait finir de préparer mon ordonnance.

Avant de partir je ne pus m’empêcher d’ajouter malicieusement: « Vous voyez, on commence par vendre de l’homéopathie et on finit dans les bracelets magiques ».

Je n’insisterai pas ici sur la nature de ces bracelets, que Florent Martin, vice-président de l’Observatoire Zététique, interrogé sur le sujet à la télévision comparait à une patte de lapin.

Ceux d’entre vous qui souhaitent approfondir la question peuvent se reporter à l’excellent article de Brigite Axelrad disponible sur le site de l’AFIS.

Le site du distributeur avoue d’ailleurs très naïvement dans un français pour le moins perfectible (je cite textuellement) : « Parce qu'il y a une absence de preuves scientifiques claires pour valider la science derrière les dispositifs bioélectriques thérapeutiques, nous soutenons la FDA et l’opinion de la médecine professionnelle, que les avantages réels doivent être dû au pouvoir de la suggestion, jusqu'à preuve du contraire ». En clair, ils ne contestent pas l’avis des scientifiques ni des organismes compétents qui affirment que cet objet n’a aucun pouvoir spécifique.

J’en vois déjà face à leur ordinateur qui se disent : « Ce blogueur nous raconte des histoires, les pharmaciens sont des scientifiques, ils ont une éthique, un conseil de l’ordre, un code de déontologie. Ils ne vendraient jamais une chose pareille… »

C’est pourquoi, quelques jours plus tard, je suis retourné à la pharmacie et, n’écoutant que mon courage, je suis allé photographier l’affiche concernée. Puis je suis ressorti tranquillement, avant que quelqu’un ait eu le temps de me demander des explications, en saluant poliment la compagnie.

La preuve par l’image.

EFX

Le code de déontologie des pharmaciens, dans son article R. 4235-1, indique bien que : « Les dispositions du code de déontologie s’imposent à tous les pharmaciens et sociétés d’exercice libéral inscrits à l’un des tableaux de l’ordre » et précise plus loin dans l’article R. 4235-10 que le pharmacien « doit contribuer à la lutte contre le charlatanisme, notamment en s’abstenant de fabriquer, distribuer ou vendre tous objets ou produits ayant ce caractère... »

Comme quoi certains professionnels de santé pensent que les codes de déontologie sont faits pour être écrits, pas pour être suivis.

 

Voir les commentaires

Publié le par Jean Brissonnet
Publié dans : #Au fil du temps

Cher visiteur

Le site pseudo-médecines.org accueille (principalement) mes articles depuis le 3 mars 1998. Il a aussi servi à annoncer la parution de mes livres.

Depuis son ouverture il a accueilli un peu plus de 501 000 visiteurs.

Pour des raisons de facilité - ne plus avoir à gérer hébergement, maintenance, sauvegardes etc… -  j’ai décidé de passer sur overblog.

Vous trouverez sur ce nouveau support toute la documentation qui s’y trouvait précédemment et, en plus, une partie blog sur laquelle j’espère trouver le courage de vous tenir au courant des nouveautés concernant les médecines non-conventionnelles et toutes les autres formes de désinformation scientifique.

Voir les commentaires

Publié le par Jean Brissonnet
Publié dans : #Mes livres
mnc
 
A l’occasion de la publication de mon livre,  Les pseudo-médecines – un serment d’hypocrites, j’ai pu constater, lors d'échanges avec les lecteurs ou lors de mes interventions publiques, que les arguments objectifs ne pouvaient convaincre ceux qui croient fermement aux médecines non conventionnelles. Les arguments selon lesquels l'homéopathie se veut une médecine sans molécules, que les méridiens d'acupuncture n'ont jamais pu être mis en évidence ou que la psychanalyse repose sur des mensonges, sont utiles à ceux qui doutent, mais ils ne feront jamais changer d'avis les vrais croyants. On croit aux médecines non conventionnelles comme on croit en Dieu, en la réincarnation ou en l'existence des extraterrestres. D'autant que la science ne peut jamais faire la preuve de l'inexistence d'un phénomène. On ne peut donc pas dire que les médecines non conventionnelles sont sans action, on peut juste affirmer qu'elles n'ont jamais fait la preuve de leur efficacité.

C'est pourquoi il m'a semblé souhaitable, les éléments objectifs étant fournis, de réfléchir et de faire réfléchir sur les raisons qui expliquent l'adhésion sincère de nombreux patients et praticiens en des médecines irrationnelles.

Il ne s'agit pas de mépriser ou de culpabiliser ceux qui adhèrent à ces pratiques. Chacun est libre de ses choix et je ne vois aucun inconvénient à ce que l'on absorbe des granules, qu'on se fasse réactiver les chakras chez un maître Reiki ou qu'on invoque la pleine lune aux côtés d'un chaman. A condition que ceci soit fait en connaissance de cause et dans le cadre d'un choix individuel lucide, sans intervention financière de la collectivité.

Jean Brissonnet

Ouvrage en vente sur le site de l'editeur Book-e-Book


Table des matières

Préambule

Introduction

La situation française

- Les différentes pratiques médicales

- Les autorités médicales

Faux et usage de faux

- Le sophisme « post hoc »

- Le sophisme corrélation-causalité

- Le sophisme du faisceau de preuves

- La dissonance cognitive

- La mémorisation sélective

- La puissance du jargon

- L’effet de chapelle

L’argument d’autorité

- Puissance de la soumission à l'autorité

- Les médecines non conventionnelles pratiquées par des médecins ou « reconnues » sont les plus répandues

- Le rêve des pseudo-médecines : entrer à l'hôpital

Dernières nouvelles du placebo

Le rejet de la médecine conventionnelle

- Le refus de la technicité

- La crainte des effets secondaires

- Les dysfonctionnements de la médecine conventionnelle

La médecine et les médecines



  Texte de la 4eme de couverture

Contrairement à une idée fort répandue, les praticiens et les utilisateurs des médecines non conventionnelles ne sont, le plus souvent, ni des charlatans, ni des sots. Ils sont sincèrement persuadés de la validité de ce qui s’avère pourtant n’être rien de plus qu’une croyance. Les arguments objectifs qu’on peut leur fournir ne parviennent pas à les convaincre, car ils ignorent, ou ont oublié, les fondements de la méthode scientifique.

Comme le font malheureusement de nombreux médias, ils se fient au témoignage et à l’argument d’autorité ; ils ne savent pas déjouer les pièges d’une information souvent partiale et se méfier de leurs propres erreurs de raisonnement.

Le but de cet ouvrage est de les aider dans cette tâche, de mieux leur faire comprendre la différence entre croire et savoir, sans pour autant les stigmatiser ni les mépriser.

Il y a toujours eu et il y aura toujours des guérisseurs, mais il importe que ceux-ci ne se présentent pas couverts du manteau honorable de l’Université.

Il y aura toujours des patients prêts à se tourner, soit par idéologie, soit par désespoir, vers des médecines non conventionnelles. Encore faut-il qu’ils le fassent en étant clairement informés du fait que ces pratiques n’ont jamais fait la preuve de leur efficacité.

Jean Brissonnet, agrégé de physique appliquée, collaborateur du laboratoire de Zététique de l’université de Nice-Sohia Antipolis, membre du Cercle Zététique du Languedoc Roussillon, ancien vice-président de l’Association française pour l’information scientifique (AFIS) et du comité de rédaction de la revue « Science et pseudo-sciences », est le créateur du site Internet www.pseudo-médecines.org. Il a publié en 2003 un ouvrage intitulé « Les pseudo-médecines, un serment d’hypocrites ».

Voir les commentaires

Publié le par Jean Brissonnet
Publié dans : #Mes livres
   couvert

 

Chers visiteurs.

Ce livre , écrit à la demande du Henri Broch, reprend certains des dossiers qui ont pris naissance sur ce site, mais qui ont été largement complétés et actualisés. Y figurent aussi de nouveaux thèmes (pseudo-médecines et sectes, pseudo-médecines et vaccination) ainsi que des propositions pour que cesse la confusion entre médecine scientifique et pseudo-médecines.De larges extraits des échanges, parfois difficiles, parfois encourageants, avec les visiteurs figurent en bonne place.
Je souhaite que vous preniez plaisir à le lire, comme j’ai pris plaisir à l’écrire. J’espère surtout qu’il poursuivra la tâche fondamentale que je me suis fixé : l’information des citoyens.

Vous trouverez ci-dessous le plan de l’ouvrage et le texte de la 4eme de couverture.

Cordialement.

Jean Brissonnet


Ce livre est disponible sur le site de l'éditeur book-e-book.com 

 

 


Plan de l’ouvrage
Chapitre 1 : De quoi je me mêle !
Chapitre 2 : Les faux semblants
Chapitre 3 : Garanti pur sucre (Homéopathie)
Chapitre 4 : Des méridiens qui extrapolent (Acupuncture)
Chapitre 5 : L’os culte (ostéopathie)
Chapitre 6 : La grande illusion (psychanalyse)
Chapitre 7 : Faut-il y mettre un therme (Thermalisme)
Chapitre 8 : Pour tous les goûts
Chapitre 9 : Malheur aux faibles (Pseudo-médecines et vaccination)
Chapitre 10: Médecins et gourous (Pseudo-médecines et sectes)
Chapitre 11: Le beurre et l'argent du beurre
Chapitre 12: De quoi on se maile!

 


 Texte de la 4eme de couverture

C’est parce qu'il s’est trop souvent trouvé obligé de devoir garder le silence face au déluge d'affirmations pseudo-médicales totalement irrationnelles que l'auteur de cet ouvrage livre à ses semblables ce qu’on pourrait appeler un vade-mecum à l'usage des sceptiques impénitents. Jamais plus le lecteur ne se trouvera seul face à la horde des croyants psalmodiant leurs mantras. Fini l’argument d'autorité – " d'ailleurs c'est un médecin " – qui désarçonne la critique !

Homéopathie, acupuncture, psychanalyse, ostéopathie, sont passées en revue dans des fiches brèves, complètes, et indépendantes. Tous les arguments qui sont généralement avancés à l'appui des pseudo-médecines sont examinés. Les conséquences de cet envahissement du secteur médical par l'irrationnel – refus de vaccination, sectes – y sont aussi largement étudiées et analysées.

Ce livre s’adresse aussi, et peut-être surtout, à ceux qui sont sincèrement persuadés que l'eau a une mémoire, que le fait de dater de cinq siècles constitue un label de qualité et que le remboursement par la Sécurité Sociale est une preuve d'efficacité

En marge de son aventure personnelle, à travers la création d’un site Internet, l'auteur propose des solutions pour que le citoyen, bien informé, soit vraiment libre de ses choix en matière de santé.

 


 

Jean Brissonnet est physicien appliqué, créateur du site www.pseudo-medecines.org, membre du Conseil d'Administration de l’Association Française pour l’Information Scientifique (AFIS), du comité de rédaction de la revue " Science et pseudo-sciences " et du Cercle Zététique du Languedoc-Roussillon.

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog